Haut

Optimiser sa fiscalité

Payer moins d'impôts, un objectif patrimonial sur plusieurs années
Avec l'augmentation de la pression fiscale des ménages, la réduction des impôts à payer chaque année est devenue un objectif prioritaire de chaque foyer. Mais il faut bien étudier sa situation avant de se lancer dans une défiscalisation.

Réduire son assiette imposable
Il existe deux catégories d'impôts: l'impôt sur le revenu, qui dépend de ce que vous gagnez avec votre travail, vos placements financiers ou immobiliers ; et l'impôt sur la fortune, calculé sur l'ensemble de votre patrimoine, résidence principale incluse.Pour diminuer votre impôt sur le revenu, il faut augmenter les charges ou investir dans la vie économique et ainsi bénéficier d'abattements (investissement locatif ou dans l'innovation, PERP...). Concernant les revenus fonciers, l'investissement dans les économies d'énergie autorise, par exemple, des réductions de l'assiette imposable.Pour l'ISF, la diminution du patrimoine taxable s'obtient, soit en transférant l'usufruit d'un bien à un descendant, soit en acquérant des biens exonérés comme des œuvres d'art ou des parts de SCPI.

Investir maintenant pour payer moins d’impôts
La création du Plan d'épargne retraite populaire (PERP) a pour objet de faciliter le passage de la retraite collective par répartition à la retraite individuelle par capitalisation.

Le PERP est encore beaucoup moins connu et utilisé que l'assurance-vie. Mais son intérêt n'est pas négligeable à partir d'un certain niveau de revenus puisque les versements sont déductibles du revenu global : l'économie d'impôt provient ici d'une réduction du revenu imposable.

L'État octroie un avantage fiscal uniquement s'il y trouve une compensation économique équivalente. La vocation du dispositif Pinel est de susciter la construction de nouveaux logements et leur mise en location. Les fonds communs de placement (FCPI et FIP) permettent de valoriser un capital à condition d’être investi dans la création d'entreprises innovantes.

Optimiser sa fiscalité revient souvent à arbitrer entre la gestion d'un patrimoine qui ne rapportera que quelques années plus tard, et le besoin de réduire ses impôts immédiatement. La diversité des situations particulières oblige donc à un examen approfondi de toutes les pistes possibles et à un arbitrage entre les avantages et les inconvénients de chaque solution.Dans tous les cas, il faudra choisir un objectif patrimonial. En effet, toute solution pour optimiser sa fiscalité implique un investissement à plus ou moins long terme, donc un blocage de capitaux pendant plusieurs années et, parfois même, un risque de perte de capital. L'autre point à ne pas négliger avant de prendre une décision porte sur l'évolution de la législation : un avantage fiscal peut être modifié ou annulé par l'administration, qui peut également abaisser le plafond de certaines niches fiscales.

Optimiser sa fiscalité avec des produits financiers à long terme Dans la famille des placements financiers à long terme, l’assurance-vie et le plan d’épargne en actions (PEA) coexistent et représentent des valeurs sûres pour optimiser sa fiscalité. Dans les deux cas, ouvrez-en un dès que vous en avez la possibilité, même si vous n’y versez d’abord que quelques euros, car c’est la date d’ouverture qui est prise en compte pour bénéficier d’un régime fiscal de faveur sur les gains de ces produits : cinq ans pour le PEA afin de profiter d’une exonération d’impôt sur le revenu, et huit ans pour l’assurance-vie afin de bénéficier d’un taux bonifié. Plus ce type de contrats est ouvert tôt, plus vous profiterez d’une fiscalité allégée. Commencez par ouvrir un contrat d’assurance-vie, beaucoup moins risqué qu’un Plan d’épargne en actions, intégralement investi en fonds ou en actions. Vous pourrez y panacher votre épargne sur le fond garanti en euros, en ayant la garantie de ne pas perdre d’argent, mais avec une rémunération qui s’effrite d’année en année. Pour obtenir un rendement plus satisfaisant, optez pour les marchés d’action. Si vous n’avez pas besoin d’utiliser votre épargne à court terme, privilégiez les actifs boursiers qui s’intègrent bien dans un horizon de placement long.

Optimiser sa fiscalité avec des produits à fort rendement. Les taux obligataires ont baissé de façon récurrente depuis plus de 30 ans. Les épargnants ont en bien profité car plus les taux baissent, plus le rendement augmente. Mais aujourd’hui, ils ont atteint leur niveau plancher et du coup il faut se rabattre sur des solutions d’épargne plus risquées comme les marchés d’actions pour obtenir un meilleur rendement. Pour limiter les risques, il ne faut pas investir une seule fois au mauvais moment, mais plutôt multiplier les points d’entrée et investir régulièrement. Pour optimiser votre fiscalité, n’hésitez pas à confier votre épargne à des gérants qualifiés comme le cabinet de gestion de patrimoinePerennity, qui sélectionneront avec minutie pour vous des fonds patrimoniaux ou flexibles, voir même des produits structurés.Pour ne pas compromettre le rendement de vos placements et pour des raisons purement fiscales, les produits de capitalisation comme l’assurance-vie ou le PEA sont à privilégier au détriment d’un compte-titres ordinaire.

Immobilier : une valeur sûre à long terme pour optimiser sa fiscalité
Une fois votre portefeuille financier constitué, vous pouvez, en fonction de votre épargne restante, vous tourner vers l’immobilier actif qui reste une solution de référence pour optimiser sa fiscalité. Il faut garder à l’esprit que l’investissement immobilier est un placement à long terme. Déjà dans un premier temps pour amortir les frais de notaire, mais aussi pour respecter les durées de détention prescrits par les dispositifs fiscaux (6, 9, 12 ans pour la loi Pinel, 9 ans pour la Malraux, etc...). Acheter un bien immobilier en direct pour le louer demeure un excellent placement de diversification, qui engrange des revenus pas très élevés, mais beaucoup plus sûrs que les placements bousiers. Pour obtenir un meilleur rendement, vous pouvez opter pour l’immobilier de bureau, via des SCPI de rendement ou des OPCI, deux produits disponibles dans certains contrats d’assurance-vie.

Optimiser sa fiscalité en Défiscalisant intelligemment
Optimiser son capital passe aussi par payer le moins d’impôt possible. Une stratégie de défiscalisation efficace débute par le choix des revenus que vous souhaitez soustraire à l’impôt. Votre stratégie variera en fonction des revenus que vous aurez visés (revenus du travail, revenus fonciers ou revenus de placement). Certains dispositifs vous procureront une réduction d’impôt (plafonnée à 10 000 euros au titre des niches fiscales maximales autorisée), d’autres vous feront bénéficier d’une déduction d’impôt (très avantageuse pour les contribuables fortement taxés, à savoir ceux qui se retrouvent dans les tranches d’imposition élevées. Une fois que vous aurez mis en place vos placements financiers, votre investissement immobilier et votre stratégie de défiscalisation, ce sera alors le moment de réfléchir à la façon dont vous comptez transmettre votre patrimoine, avec toujours à l’idée d’<optimiser sa fiscalité.

Pour aller plus loin :
Quelle fiscalité pour les stocks options ?
Quelle fiscalité par l’attribution des actions gratuites